La pénalité buzzea expliquée aux blogueuses (et aux autres)

Je sors de mon mutisme aujourd’hui puisqu’apparemment, c’est la panique un peu partout sur la toile, la sphère SEO sur Twitter s’affole et beaucoup de blogueuses également.

J’ai regardé ce qui se disait et on y voit tout et son contraire.

Petit récapitulatif de l’histoire Buzzea

  • Ce mercredi, Matt Cutts (chef de l’équipe webspam de Google) a publié deux tweets concernant les francophones :

 

  • Dans la foulée, l’équipe de Buzzea  a modifié son site internet et publié un communiqué, dans lequel ils annoncent (en gros) que leur site ferme, en donnant leur explication (lire le communiqué).
Capture d'écran du site buzzea.com

Capture d’écran du site buzzea.com

  • Ce jeudi matin, plusieurs blogs ayant publié des articles sponsorisés par l’intermédiaire de Buzzea se sont retrouvés avec un Pagerank (PR) passé à 0, et la panique gagne une grosse partie de la blogosphère féminine (à tort ou à raison, nous allons le voir plus bas)

Pourquoi Google pénalise-t’il les articles sponsorisés de Buzzea ?

C’est assez simple et compliqué à la fois, Google souhaite garder la main sur la qualité de ses résultats et considère donc que de tenter de manipuler lesdits résultats est du spam (on utilisera donc ce terme dans la suite).

Google n’a rien contre les articles sponsorisés et les achats de liens, sous réserve que les liens soient en « nofollow » (une indication invisible pour les visiteurs, mais indiquant aux moteurs de recherche de ne pas suivre ces liens, et n’apportant officiellement aucune valeur en référencement)

Buzzea proposait aux annonceurs d’acheter des articles sponsorisés contenant des liens dits « dofollow » (lui ayant une valeur pour le référencement), et donc, du point de vue de Google, les liens étaient du spam, puisqu’ils permettent de manipuler les résultats du moteur de recherche.

Les sites ayant vendu des articles sponsorisés via Buzzea sont donc susceptibles d’être pénalisés (voir plus loin)

Que faire si vous avez des articles Buzzea sur votre site ?

Contrairement à ce que conseille Capucine dans son tweet repris ci-dessus, vous ne devez surtout pas supprimer les articles que vous avez vendus via Buzzea ou les autres plateformes pour une raison simple : vous avez un contrat, vous devez le respecter. Supprimer l’article vous fait prendre le risque d’une réclamation de la part des annonceurs, voire plus (à confirmer par un juriste spécialisé).

Edit : lire le commentaire de Yolina à ce sujet

Il vous reste plusieurs solutions, la meilleure à mon avis est la suivante : passer les liens des articles sponsorisés en nofollow.

Comment faire ? Il vous faudra ajouter l’attribut rel= »nofollow » dans vos liens.

Vous pouvez également le faire pour tous vos articles contenant la mention « article sponsorisé » pour qu’ils soient conformes aux consignes Google.

Plus spécifiquement, vous pouvez également supprimer le code de tracking des clics Buzzea et rapatrier les images sur votre site. ATTENTION à ce que vous supprimez, vérifiez avant que vous savez ce que vous faites.

 

Quel type de pénalité Google peut-il appliquer à mon site ?

Plusieurs types de pénalités peuvent vous tomber sur le coin du site, comme par exemple :

  • Baisse du PageRank visible (cf explication plus bas), ou perte totale (le fameux PR 0)
  • Déclassement des articles ou de certaines pages dans les résultats Google.
  • Déclassement du site complet dans les résultats Google, on ne retrouve même plus le site en tapant son nom dans google)
  • Blacklistage du site (le plus grave), on ne retrouve plus du tout le site dans Google, même en tapant site:example.com

Ces différentes pénalités peuvent également se cumuler (baisse du PR et déclassement partiel ou total du site).

Que faire en cas de pénalité sur mon blog ?

Si votre site a subi une pénalité suite à de la vente de liens par Buzzea ou un autre site équivalent, il n’y a pas beaucoup de possibilités. Commencez par corriger les problèmes en passant les liens achetés en nofollow, puis faites une demande de réexamen de l’équipe Google via la page dédiée sur les Webmaster Tools, la réponse peut-être très rapide, ou pas. Comptez que suite à cette affaire, les demandes de réexamens vont exploser et donc le délai risque de s’allonger.

Quelques explications sur le PageRank Google

Il y a quelques années, Google a proposé aux webmasters un outil proposant une « note » aux sites, cet outil s’appelle le PageRank (PR). Il s’agit d’un chiffre allant de 0 à 10 et donnant une indication sur la qualité du référencement du site. Une sorte d’indice de confiance Google. Plus le PR était haut, plus il était facile de se positionner sur de nombreux mots clés. Ce PR a été sur exploité par la suite par de nombreux webmasters, qui voulaient à tout prix faire monter le leur, car les propositions affluent exponentiellement à chaque point de PR gagné. Cela fait quelques années déjà que le PR visible (par des outils en ligne ou des toolbars par exemple) a perdu beaucoup de poids dans le classement des résultats Google, mais il est encore utilisé par de nombreux webmasters comme un (parmi d’autres) indice, et dans l’histoire qui nous intéresse aujourd’hui, il faisait parti des indicateurs utilisés par Buzzea pour calculer le prix de vente de vos articles. Plus de PR = plus de sous à chaque article publié.

De nos jours, le PR est mis à jour beaucoup moins souvent qu’auparavant, et de nombreux professionnels se rejoignent pour dire que le PR visible n’est pas le PR réel que seul Google connait. A titre perso, je dirai même que le PR visible ne vaut absolument rien. Il est d’ailleurs fort possible que le PR réel soit mis à jour très souvent en interne chez Google, mais nous n’avons aucune preuve de cela.

Quels sont les liens que Google considère comme achetés ?

De façon simple, à partir du moment où vous avez reçu une contrepartie pour la publication d’un article ou d’un lien, il est considéré comme acheté. Dans ce cas, toujours selon Google, le lien doit être en nofollow. Quelques exemples :

  • Une marque de maquillage m’envoie sa dernière palette pour en faire un test et un article : lien acheté
  • Un site de vente de robes me paye 750€ pour publier un article et parler de leurs produits : lien acheté
  • Une marque de boissons organise une soirée blogueurs avec buffet à volonté et vous y invite : lien acheté
  • Un hôtel thalasso m’invite à passer un week end en amoureux tous frais payés : lien acheté
  • Un site me contacte pour faire un concours sur mon blog : lien acheté
  • Un site de vente de téléphone souhaite acheter un lien dans un article à venir ou existant : lien acheté
  • J’ai acheté des vêtements sur un site et décide d’en parler sur mon blog : lien NON acheté

Ces exemples vous donnent une idée de ce que vous devez et ne devez pas mettre en dofollow sur votre blog selon Google.

En plus de ces règles concernant uniquement Google, il y a également la loi : en France, un article sponsorisé DOIT être indiqué comme tel (article L.121-1 du Code de la consommation)

Que faire si l’annonceur souhaite un lien dofollow ?

Dans le cas ou l’annonceur souhaite un lien dofollow, c’est totalement possible, cependant, si vous laissez la mention article sponsorisé, Google risque de vous tomber dessus. Si au contraire vous la supprimez, vous vous mettez hors la loi. A vous de voir ce que vous souhaitez faire.

Quelles ont été les erreurs de Buzzea ?

Buzzea a commis plusieurs erreurs dans son mode de fonctionnement :

  • Comme la majorité des plateformes d’articles sponsorisés, ils auraient dû proposer des liens nofollow d’office. Ils savaient qu’ils s’exposaient à un dézinguage en règle de la part de Google.
  • Ils ont laissé un énorme footprint (une empreinte) sur tous les articles sponsorisés : code de suivi des clics, images hébergées chez eux, mention article sponsorisé qui envoyait un lien vers leur site.

Le cumul de ces deux point permet à Google de détecter très facilement l’intégralité des sites ayant vendu les liens/articles, mais également les clients qui eux aussi risquent une pénalité, souvent bien plus grave, car ce sont des entreprises qui dépendent de Google pour vivre. Et comme les liens ne sont pas en nofollow, Google peut conformément à ses consignes les considérer comme spam.

Comme je l’ai rapidement indiqué dans les commentaires sur l’article de Sandrine et sur Twitter, je trouve un peu prématurée la fermeture du service Buzzea, alors qu’il leur reste la possibilité de modifier un minimum leur solution pour qu’elle devienne conforme aux consignes Google, il suffit d’ajouter quelques lignes de code à leur script pour qu’il ajoute automatiquement l’attribut nofollow sur tous les liens. Il reste ensuite la possibilité d’autres raisons à cette fermeture, raisons qui me sont inconnues (si elles existent).

J’ai essayé de rester le plus accessible possible, il est possible que ce ne soit pas le cas, n’hésitez pas à laisser un commentaire avec vos remarques, questions ou autres, je ferai de mon mieux pour vous y répondre.

j’ajoute un petit lien vers l’article de Thomas qui est complémentaire bien qu’un peu plus technique

Edit : suite à un tweet qui suggère que le titre de mon article est sexiste, je tiens à présenter mes excuses publiques à ceux et celles qui le prendraient comme ça, je n’avais absolument pas l’intention de l’être, mon article était en réaction aux nombreux tweets de blogueuses (parce que oui il n’y avait que des filles/femmes) s’interrogeant sur le pourquoi et le comment.

105 thoughts on “La pénalité buzzea expliquée aux blogueuses (et aux autres)

  1. Je crois que je commence à comprendre. Par contre un truc en passant : j’ai vu passer plein de billets de blog qui disent de ne plus utiliser wordpress avec keywordluv, et je vois qu’il est juste en dessous… C’est pas justement une empreinte pour dire à google « viens passer le PR des sites qui ont ça à 0 » ?

    • @Taupete pas si c’est utilisé intelligemment (j’ai désactive tout à l’heure l’option de mot clé, je vais désactiver le plugin par la suite)

  2. Merci pour cet article très clair, je me permets deux remarques à propos de ce paragraphe: « vous ne devez surtout pas supprimer les articles que vous avez vendus via Buzzea ou les autres plateformes pour une raison simple : vous avez un contrat, vous devez le respecter. Supprimer l’article vous fait prendre le risque d’une réclamation de la part des annonceurs, voire plus (à confirmer par un juriste spécialisé). »

    1/ Buzzea exigeait que l’article reste en ligne pendant 30 jours, tous les articles plus anciens peuvent donc être supprimés sans souci.

    2/ Le contrat étant a-priori passé d’un côté entre le blogueur et Buzzea, et de l’autre entre Buzzea et l’annonceur, je pense que ce dernier pourrait se retourner contre Buzzea mais n’aurait aucune recours contre les blogueurs.

  3. J’ai rédigé 6 articles en 2 ans via buzzea, et ça n’a pas loupé, baisse du PR…ce qui est dingue c’est que Google ne propose même pas d’option pour passer les blogs blogger en nofollow automatiquement, sinon je l’aurai fait depuis longtemps!
    Du coup il faut tout se farcir à la main, si je m’y connaissais plus, je passerai sous WP, tiens!
    Géraldine a posté récemment Test : le carrelage adhésif par Smart Tiles!My Profile

    • @Géraldine n’hésite pas à tester la solution que je propose, et à me faire un retour, si tu t’y prends vite, ça devrait revenir à la normale en quelques jours

  4. J’ai une toute petite question : si au lieu de reprendre tous les liens, on demande à Google via le fichier robots.txt de ne pas indexer les billets d’une catégorie (en supposant que les sponsorisés soient tous dans la même catégorie), est ce qu’on règle le problème ?

    Merci pour ce billet très clair pour le reste. C’est marrant de voir les blogueuses courir dans tous les sens 🙂
    Julie a posté récemment Beautiful Stranger [Avis]My Profile

    • j’ai mis à jour l’article suite au commentaire de Yolina en effet. Après, la suppression d’un article, c’est pas top pour le lecteur qui l’aurait mis en favori par exemple. J’ai également sur d’autres sites des articles sponsos, mais je fais en sorte qu’ils soient utiles au lecteur et pas uniquement une page de pub 😉

  5. Pensez également à suprimer les petits fichiers que vous devez mettre à la racine de vos site et qui permettent de vérifier que vous en êtes bien propriétaire 😉

  6. De mon côté, j’ai passé ces articles buzzea en hors ligne (le contrat étant effectivement qu’il devait rester un mois apr!s parution, le délai est expiré) et au moins comme ça c’est clair (Buzzea ayant fait le choix de ne pas être réglo (sachant qu’il prenait des risques en mettant des Dofollow), j’effcace tout ce qui me rattachait à eux. En revanche, je patauge pour faire ma demande à Google pour une « réintégration », et en plus, je suis sur overblog, un peu compliqué d’aller toucher là dedans… et prochainement je compte migrer sur WordPress… bref.Merci pour cet article clair qui a éclairé mon âme de totale néophyte en matière de blogging, référencement lien DoFololow, etc dont j’ignorai l’entière existance !
    Vesper L. a posté récemment Le sérum Evocure Anti-âge : du bon et du moins bonMy Profile

    • comme je l’ai expliqué à Capucine, je n’aime pas supprimer un article, je pense que beaucoup de SEO sont comme moi, déformation professionnelle 🙂

  7. J’ai tout de suite senti hier après avoir lu le tweet de ton cousin éloigné Cutts (humour hein) qu’il fallait passer les articles Buzzea en nofollow. J’ai même rédigé un article à ce propos sur un autre blog pour prévenir la blogo.
    J’ai mis à exécution dans la foulée mais ça n’a pas loupé, le soir mon PR était à Zéro et j’ai reçu le message en console d’admin.
    J’avais pourtant supprimé la plupart des liens pour en garder qu’un par article en nofollow, j’ai redemandé à Google le réexamen de mon dossier et la réponse ce matin: toujours le même problème !
    Ce qui est difficile dans cette affaire est que Google ne précise par les urls problématiques. Un peu (beaucoup) kafkaïen comme histoire …
    Oum a posté récemment Voyager au Maroc avec les enfants: vos questionsMy Profile

    • En théorie un lien affilié doit être en nofollow de la même manière qu’un lien acheté, je n’ai cependant à ce jour jamais vu de pénalisation pour ça, puisqu’ils ne transmettent pas de pagerank vers le site du client

  8. « J’ai acheté des vêtements sur un site et décide d’en parler sur mon blog : lien NON acheté » VRAI

    Très bon article que bcp de blogueurs perdus et de SEO en herbe devraient lire.

  9. Merci pour ce billet. Je fais très peu de sponso et là ça m’arrange lol.
    J’ai une question de néophyte en liens : quand je mets un lien dans un billet en copiant l’url de la marque, c’est du follow qqchose ou pas?

      • Je rebondis sur la question de Poupoune car moi aussi je suis totalement néophyte.
        Si j’écris un article sur un restaurant (j’ai payé mon addition), je mentionne dans mon article le nom du restaurant et je mets un lien sur le nom du resto ou sur une photo du resto. C’est lien n’est rien d’autre que l’url du resto. C’est donc bien du follow si j’ai tout compris.
        Mais alors, comment passer ça en no follow ?

        Actuellement, voici ce que j’ai :

        À quel endroit ajouter la balise rel= »nofollow » ???

    • il suffit d’ajouter l’attribut nofollow comme indiqué dans l’article, mais attention, sur wordpress free, tu n’as pas le droit aux sponsos en théorie

  10. Très intéressant cet article.
    Je tiens aussi à souligner que malgré leurs dires sur le communiqué de presse, Buzzea ne payera personne, c’est le co-fondateur Vedat Gedik que j’ai eu au téléphone hier qui m’a dit mot pour mot « tout est gelé ».
    Donc 2 mois d’affichage et d’articles sponso gratuits, ça fait mal au portefeuille!
    Et ce sans compter le PR à 0 + l’avertissement Google.
    Buzzea s’est bien foutu de nous!
    Quand on n’y connait rien en référencement, on fait confiance à ce type d’agence, visiblement, c’est une erreur…

    • je me demandais aussi pourquoi mon compte n’avait plus aucun site ni plus de factures (anciennes et déjà payées heureusement)

      attendons confirmation par leur prochain communiqué

    • je suis dans le même cas que toi, plus de 2 mois sur 2 blogs soit presque 400 euros qui partent en l’air! heureusement que j’avais fait qu’un article sponso!!
      C’est sur qu’on ne devrait pas être aussi crédule…mais bon

      • personne ne pouvait imaginer que buzzea allait fermer, et il n’y a encore rien comme information officielle à savoir si ils vont payer ou non. de mémoire, j’avais été payé sans soucis lorsque j’avais une facture chez eux, esperons qu’ils soient honnêtes

        • Si vous me permettez je suis sceptique!! plusieurs mails qui sont restés sans réponses!!
          Et oui en effet ils ont pris tout le monde à contre pied.
          Et comme le dit lepeitmondedejuile, elle a a eu un des responsables de chez Buzzea qui lui a dit que tout est gelé, et qu’il ne comptait payer personne. Et malheureusement je crains le pire, Du boulot pour rien!!!!!

          • Être septique oui, mais il ne faut pas l’affirmer, sinon ça entre dans la diffamation. C’est une possibilité en effet, mais tant qu’il n’y a pas d’information officielle, on ne peut que supposer

          • En effet il ne faut absolument pas entrer dans de la diffamation.
            Mais là ce n’est pas moi qui ai eu Buzzea au tel et qui a laissé un message qui peut en effrayer plus d’un et moi le premier. Voir le mot lepetitmondedejluie : « Très intéressant cet article.
            Je tiens aussi à souligner que malgré leurs dires sur le communiqué de presse, Buzzea ne payera personne, c’est le co-fondateur Vedat Gedik que j’ai eu au téléphone hier qui m’a dit mot pour mot « tout est gelé ». »
            une annonce comme ça c’est alarmant pour tous ceux qui sont en attente de quelque chose!!
            rosario42 a posté récemment Torride Saint-Valentin!!My Profile

          • oui oui mais je préfère préciser quand même, des fois qu’il viendrait à l’idée à un commentateur de rentrer dans de la diffamation, pas envie de me choper un procès 😉

  11. D’expérience, les sites sanctionnés pour vente de liens ne perdent que leur PageRank, cela n’influe pas sur le position.

    Cela a pour but de diminuer l’intérêt du blog aux yeux des marques susceptibles d’acheter des articles sponsorisés ou des liens.

    Pour retrouver son PageRank, vous pouvez :

    1) Ajoutez l’attribut rel= »nofollow » aux liens dans les articles sponsorisés vendus par Buzzea

    2) Ajoutez votre blog à Google Webmaster Tools

    3) Faites une demande de réexamen en indiquant la liste des articles sponsorisés Buzzea, que vous avez passé les liens incriminés en nofollow et que vous ne recommencerez plus

    4) Une fois le PR retrouvé, vous pouvez même revendre des articles sponsorisés, tâchez d’être un peu plus discret(es) : pas de lien vers la plateforme dans les articles par exemple…

    Bon courage aux blogueurs/blogueuses et à toute l’équipe de Buzzea.
    Maxime a posté récemment Un script PHP pour détecter les proxies bannis par GoogleMy Profile

    • nofollow ou pas, je m’en fous, l’important c’est qu’il corresponde à ce que tes visiteurs/euses recherchent dans ton article 🙂
      bonne soirée de même

    • le plus sûr est d’enlever toute référence à buzzea sur ton article, liens de tracking etc, de rapatrier les images sur ton site et passer les liens en nofollow. au moins si jamais il y a une pénalité, elle sera beaucoup plus rapide à faire lever

  12. Merci pour cet article très complet.
    Maintenant va falloir faire passer le message aux partenaires qui tentent « encore » de vendre des art sponso sans la mention « article sponsorisé » ou le lien en « nofollow ».
    Et l’url de votre article sera d’une aide sérieuse pour leur faire comprendre le message. MERCI
    Franck – Papa Blogueur a posté récemment Des images gratuites et libres de droits pour illustrer son blog, c’est possible ?My Profile

    • tu « peux » vendre un article sponso avec un lien avec lien(s) dofollow ou nofollow, avec ou sans la mention article sponsorisé etc, MAIS il faut connaître les règles : la loi dit qu’il faut la mention sponso, et google dit qu’il ne faut pas de dofollow, une fois que tu as pris ta décision, tu connais le risque. Dans tous les cas, si c’est précisé article sponso, je conseille de mettre du nofollow

      • Merci pour cet article. Par contre je ne comprend pas que tu continues de dire à tous le monde qu’ils peuvent continuer à mettre des liens en nofollow à partir du moment où le risque de se faire recaler existe.

        A ta place je dirai simplement : « Oubliez la vente de lien et d’articles sponso », d’autant plus que c’est une pratique qui n’est pas éthique pour un sous.
        Si vous voulez la pérénité de votre blog, trouvez d’autres source de revenus.
        D’autre part, et là je ne vais pas m’en plaindre cette mesure de Google, aussi dictaturiale soit-elle va peut-être permettre à tous les rédacteurs de merde à l’affut de quelques centaines d’Euros de disparaître de la toile ;).
        Haydée a posté récemment Pourquoi vous ne serez jamais un vrai blogueur voyageurMy Profile

        • Le risque de se faire recaler existe que tu mette des liens nofollow ou dofollow. Un lien naturel est dofollow, je ne vois pas pourquoi Google les sanctionnerait. Il sanctionne les liens dofollow achetés puisqu’ils sont achetés dans le but de le gruger. A partir du moment où le lien est nofollow, aucune raison qu’il pénalise, puisqu’on lui dit « coucou ce lien est acheté, mais il ne modifie pas tes résultats, tu peux aller voir ailleurs merci »

          Concernant les « rédacteurs de merde » il y en a toujours eu et il y en aura toujours, chacun fait ce qu’il peut/veut pour vivre, et parfois, faire de la merde, ça paie vachement bien

    • Google n’a pas à trouver de terrain d’entente avec Buzzea, Google a ses règles, Buzzea a joué et a perdu (et embarqué tous les clients et fournisseurs au passage). Ils savaient ce qu’ils faisaient, une grosse partie des annonceurs également, malheureusement beaucoup d’éditeurs (fournisseurs donc) n’étaient pas au courant des bonnes pratiques adaptées à Google

  13. Et qu’en est-il des liens « non sponsorisés » dans des articles sponsorisés ? Comme Google va-t-il connaitre quel lien et sponsorisé et l’autre non ?
    Et si l’article est déclaré sponsorisé par rapport à une vidéo, les liens présents en dofollow qui n’ont pas de rapport à l’acheteur de l’article sont-ils pris en compte comme du spam ? Avez que c’est compliqué.
    Jonathan a posté récemment Où trouver de bons mandataires auto à Paris ?My Profile

    • à mon avis, un article sponso, que le lien soit sponso ou pas doit avoir tous les liens sortants en nofollow puisqu’ils risquent d’être flaggués comme spam

  14. merci pour toutes ces explications donc j’ai supprimé tous mes articles buzzéa qui avaient tous plus d’un an et vu que j’ai migré mon blog sur blogspot sans remettre mes articles sponsorisés je ne devrais pas être trop embêtée.
    j’ai été contactée par une personne de Vahiné qui m’a demandé de mettre en no follow ou de supprimer mes liens suite à l’article sponsorisé par buzzéa donc c’est fait
    Aux papilles a posté récemment Mini Flans de CrabeMy Profile

  15. Merci pour cet article qui nous apprend pas mal de choses. Notamment qu’on est nombreux à avoir subi la sanction du PR à 0. Maintenant, ce serait encourageant de savoir si certains l’ont récupéré après avoir fait le ménage sur leur site. Pour ma part, je regrette simplement d’avoir été le dindon de la farce, dans cette histoire car évidemment personne ne vous dit réellement ce que vous risquez….Toutes les agences de pub du web ont misé sur notre méconnaissance et notre naiveté pour faire leur bizness grâce aux blogueurs…Au moins maintenant..on sait à quoi s’en tenir !
    Nafeuse a posté récemment Faire un tapis avec des chutes de tissu ou comment recycler du tissuMy Profile

  16. Si c’est qu’une histoire de PR, comme le précise maxime ça n’aura pas d’impact.

    pour preuve si on tape « Faire un tapis avec des chutes de tissu » on a toujours l’article de nafeuse dans les 1ères positions.

    Bon s’il faut n’utiliser que google comme moyen de monétiser j’ai peut être une idée.

    Mais il me faudra beaucoup de bloggeuses

    🙂
    jessyseonoob a posté récemment Google est très bien membré : quelques paramètres de rechercheMy Profile

  17. Dans l’absolu c’est un poil plus compliqué que cela mais – c’est bien résumé.

    Maintenant la relation annonceur / bloggueur ca va rester quelque chose de pas facile a gérer – au lieu de passer par des plateformes – les annonceurs vont aler en direct a priori – et puis les annonceurs vont adapter les textes des articles pour qu’ils fassent plus naturels – bref … ce truc Google c’est une incitation au « travail au noir » quelqu part
    Le Juge a posté récemment Seomuscle Zeitgeist 2013My Profile

    • En effet, mais tout ceci se fera de plus en plus au profit des visiteurs non ?

      A mon avis, on va continuer à voir beaucoup d’articles sponsos annoncés comme tels et avec liens nofollow, et voir de plus en plus d’articles sponsos maquillés avec liens dofollow, sauf qu’officiellement, rien ne dit qu’ils sont sponsos donc on ne le sait pas

    • Franchement si la plateforme est sérieuse, il n’y a aucun risque. Buzzea ne faisait pas de SEO et leur blogueuse pas informés à ce sujet, d’où la sanction. Moi je continuerai à utiliser des plateformes.

  18. « je trouve un peu prématurée la fermeture du service Buzzea, alors qu’il leur reste la possibilité de modifier un minimum leur solution pour qu’elle devienne conforme aux consignes Google, il suffit d’ajouter quelques lignes de code à leur script pour qu’il ajoute automatiquement l’attribut nofollow sur tous les liens » => Euh… C’est une blague ? Sans lien Do Follow, Buzzea ne vendrait aucun article. Avez-vous déjà utilisé leur plateforme ? Je pense que non, car sinon vous sauriez qu’elle est orientée SEO à 100%. Passer les liens en No Follow aurait été juste ridicule, plus personne n’aurait acheté d’article.

    • il y a d’autres plateformes d’articles sponsos qui vendent des articles en nofollow, alors ok pour les annonceurs c’est moins intéressant, mais surtout moins risqué 😉

  19. On se demande si c’est un problème de dofollow non follow en fait lorsque dans l’émission « week of google » on s’aperçoit qu’un intervenant utilise une plateforme d’ads qui semble envoyer et recevoir du dofollow.

    Lire mon article ci-dessous
    jessyseonoob a posté récemment Buzzea vs Blog adsMy Profile

  20. On a modifié tous les articles buzzea sous 48h apres le tweet, recupéré les photos en local et viré tout ce qui etait relatif a buzzea, passé tous les liens en nofollow et demandé une demande de re-examen…
    15 jours apres la reponse de gg est : site toujours non conforme… Aux grands mots les grands remedes, tous les liens externes viennent de passer en nofollow absolument TOUS les liens du blog, nouvelle demande la suite au prochain episode.
    Commence a etre fatigué du monopol de google qui dicte ses regles a toute la planete…

  21. Merci pour les éclaircissements.
    Y a-t-il un moyen de passer un blog wordpress ou tous les liens proposés en nofollow d’office ? Pour ne plus être ennuyée ensuite. M

    • oui c’est possible mais je ne le conseille pas. le nofollow c’est un peu la mort du web, et il ne faut le mettre que dans certains cas. et puis ça prend 4 secondes à mettre à la main, c’est plus sympa

  22. Salut,

    Donc il ne faut pas mettre du nofollow partout, seulement sur les liens sponsorisés (lien affiliation par exemple).

    J’ai créé un shortcode à mettre dans wordpress pour indiquer qu’un lien va être une annonce,
    il faut juste mettre le lien qui suit en nofollow a voir sur mon blog

    c’est un ads phoque 😉
    jessyseonoob a posté récemment Blogueuse et liens sponsorisésMy Profile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge